Thonburi Quartier de Kudee Jeen

Que faire à Bangkok

Kudee Jeen Héritage Portugais

Une balade dans le temps dans l’un des plus anciens quartiers de la ville. Un quartier au cachet portugais qui furent au XVIe siècle les premier occidentaux à lier des relations, traité d’amitié, de commerce et “militaire”, avec ce qui était alors le Siam et à établir une présence dans la capitale Ayutthaya, dont 120 faisait partie de la garde personnelle du roi, ainsi que de pratiquer le catholicisme. C’est après le pillage de l’ancienne capitale par les Birmans à la fin du 18ème siècle, ou ils prirent parts aux batailles, notamment la conquête de Thonburi, que plus de 2000 d’entre eux avec différents groupes ethniques (Thai, Môn, Chinese, Islamic) s’installèrent sur des terres concédées par le roi Taksin en reconnaissance de leur aide. Cette zone fut nommée  « Le village de la Sainte Croix ». Aussi quand le roi Rama I déplaça la capitale de l’autre ccôté du Chao Phraya  il octroya au Portugal un autre terrain nommé « Le Rosaire » ou fut construisit l’église Holy Rosary.

En 1820, sous le règne du Roi Rama II (1809 – 1824), le Portugal s’est vu attribuer une propriété où la résidence du premier Consul fut établi. l’ambassade du Portugal à Bangkok, est la plus ancienne mission diplomatique en Thaïlande, mais ce n’est qu’en 1964 que les deux pays ont élevé leur mission au rang d’ambassade, et en 1981 que la Thaïlande a établi une ambassade à Lisbonne.

Patchwork Culturel

Les Portugais y ont installé un comptoir commercial, et encourager par le roi l’arrivée des chinois et des plus petites communautés comme les Khmers, Lao, et des Vietnamiens musulmans contribua à la richesse de Kudee Jeen. Temples bouddhistes, chinois, église, mosquée, cette communauté de près de 2000 âmes est jusqu’à nos jours un exemple du savoir-vivre en paix ensemble.Welcome to Kudee Jeen

Quoi Visiter 

Vous apprécierez la tranquillité et le charme de ses étroites ruelles (très propres) et maisons colorées qui font de se petit village une balade interessante et agréable

Bouddha Trai Rattanayok au Wat KalayanamitWat Kalayanamit le Temple de l’Amitié

Construit au milieu des années 1820, sur un terrain donné au roi Rama 3 par un noble et ami très proche du roi, pour construire un temple à la gloire du roi, qui le nommera Wat Kalayanamit (« bon ami »), en hommage à son ami. Tout comme l’église Santa Cruz la communauté chinoise de Kudee Jeen a influencé l’architecture du temple.

Le Viharn royal, le grand bâtiment central ou est située la statue de Bouddha, Luang Pho To plus tard renommée Trai Rattanayok par le roi Rama 4, qui mesure 16m de haut sur 12m de large et est entièrement recouverte de feuilles d’or en position Marn Vichai. Appelé Sam Po Kong par les Chinois, ses derniers respectent beaucoup cette image, la croyance dit qu’en la vénérant, vous pouvez attirer le succès dans les affaires, des bons amis et la sécurité.

Bouddha dans le Ubosot en Postion Pralambapadasana Le Ubosot (fermé ce jour-là)) abrite une autre image de taille plus modeste de bouddha, mais est dans la pose dite européenne (pralambapadasana) main gauche avec la paume sur le genou, main droite légèrement levée au-dessus du genou droit, paume vers le bas, est décrite comme étant l’attitude de la vie dans la jungle, une posture qui est rarement vue dans les temples en Thaïlande.

 

 

la Plus Grande Cloche en ThailandeSituée derrière le temple se trouve la plus grande cloche en bronze que vous verrez dans le pays, sonnez trois fois pour vous portez bonne chance.

Ouvert de 8h à 16h

 

 

L’Eglise Santa CruzL’Eglise Santa Cruz

Construite entièrement en bois en 1770, a ensuite été peu à peu délaissée, l’église fut nommée Santa Cruz (Sainte Croix) en 1769, quand le roi visita ce village, qui coïncidait avec la fête catholique du triomphe de la Sainte Croix. C’est un missionnaire français en 1835 qui a décidé de la reconstruire, l’histoire dit qu’il a été à l’origine de la reprise des relations diplomatiques entre la France et le Siam.

Kudee Jeen (Koudi Tchin) ”église chinoise » nom donné par les locaux du au fait que la plupart des ouvriers étaient d’origine chinoise, (Jeen/Jin signifie chinois) nom qui ensuite a était adopté pour designer le quartier. Comme la première, elle n’a pas survécu et a été de nouveau rénovée de 1913 à 1916 par Annibal Rigotti et Mario Tamagno influent architectes Italien en Thaïlande, que vous verrez de l’exterieur aujourd’hui car elle est ouverte au public que le dimanche matin et parfois le dimanche soir. Comme à la Holy Rosary il y a 2 écoles catholiques autour.

Le Fantôme à la « Tête Froide » ou le Petit « Fantôme Liab »

  • Un petit fantôme amical de la communauté Kudee Jeen est un astucieux et subtile procédé mis en place par les anciens afin d’établir un couvre-feu pour les enfants. Tout les jours à 18h une fois que la cloche de l’église sonne, signifie qu’il est l’heure de rentrer à la maison rapidement. Le strict respect de ce couvre-feu empêchera le fantôme à la tête froide (pei huaprik) ou le petit Solitaire Liab (pei noo liab) de les kidnapper et les garder comme ses compagnons de jeu jusqu’à ce qu’il soit satisfait et finalement les relâche.


La Maison Pain d'Epices
Gingerbread House la maison Pain d’epices

Malgré le fait que la peinture a disparue depuis longtemps, les locaux l’appellent la maison bleue. Tout en bois teck et sans fondation elle pourrait être utilisée comme décor de cinéma. Construite sous le règne de Rama 4 par un riche marchand britannique dans le style pain d’épices, qui était très populaire à l’époque. La propriétaire décédée a fait don de la propritée à la reine mere Sirikit, et est aujourd’hui louée. Une maison construite en briques et en ciment sur la même propriété mais il y a plus de 20 ans, elle s’est effondrée et a été emportée par la rivière.

Le Monsieur à L'amulette de 1 Milion J’ai rencontré un monsieur qui m’a ouvert la porte de la cour qui est en friche, et vu de près cette belle maison unique mériterait quelques travaux de rénovation. Après avoir pris quelques photos, nous avons échangé quelques mots, il m’a dit qu’il possédait deux maisons, l’une à côté de la maison bleue où sa fille, qui a fait ses études en Allemagne et a créé sa propre entreprise à Bangkok habite, et lui réside La Maison Pain d'épices ou Bleuedans celle d’en face. Je lui ai demandé s’il était chrétien ou bouddhiste et il n’a pas tardé à me montrer son amulette cachée sous son polo. Il m’a dit qu’il l’avait achetée à Sampeng et qu’un collectionneur lui aurait proposé de l’acheter pour 1 million de baht. ce qu’il a refusé car il la porte depuis plusieurs années et elle le protège.

Suivez le sentier en béton le long de la rivière jusqu’à ce que vous aperceviez la façade de la maison.

 


Kuan An keng Sanctuaire
, Guanyin Sanctuaire

Ce qui était une Chinese joss house (Hokkienese) et l’un des plus anciens sanctuaires de Thaïlande ou des chinois vivaient déjà Sanctuaire Kuan An Kengà l’époque du royaume d’Ayutthaya. Le roi Taksin y a construit son palais (Phra Racha Wang Derm) qui devint l’Académie Royale Navale Thaïlandaise sous le règne du roi Rama 5, mais aussi deux temples sur ce site où ensuite sont venu s’installes des communautés autour. A sa création, le sanctuaire était divisé en deux sanctuaires, Guan Yu et Qingshui. C’est sous le règne de Rama 3 Au-Dessus de la Porte, il y a des Linteaux Sculptés de Façon très Elaborée(1824-1851) que les deux bâtiments dans un état de délabrement ont été démolis et reconstruits par des ancêtres de famille Hokkienese locale qui l’on renommé Kuan An Keng, qui fut dédié à la déesse Guanyin. On peut voir sa statue en bois sculptée et recouverte d’or. Le temple a été désigné site historique par le Département des Beaux-Arts. Un important projet de rénovation a été en grande partie mené à terme.

Certains pensent que ce lieu est à l’origine du nom Kudee Jeen, qui signifie  « demeure de moine chinois ».

Ouvert de 9h à 17h

Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur du sanctuaire, et la gardienne veille

Musée Baan Kudee JeenMusée de Kudee Jeen

Une visite dans ce petit musée situé dans l’ancienne maison d’une famille catholique est recommandé. Pour préserver le patrimoine et partager la culture et les traditions, la descendante a magnifiquement aménagé le premier et deuxième étage en musée. Cartes et gravures, une maquette de la première église siamoise, une copie d’une Bible romane siamoise de 1796 et d’autres trésors. J’ai bien aimé et découvert les fruits et Radio et Tourne-Disque Exposés au Musée, les Choses ont Vraiment changéplantes que les Portugais ont importés d’Amérique latine et les marchandises comme l’ivoire, l’étain, graine de cardamome et bien sur le riz et autres qui ont fait le voyage inverse. Le deuxième étage est une réplique magnifique de l’appartement des arrière-grands-parents de la propriétaire.

Café au Rez-de-Chaussée du MuséeCafé très agréable au rez-de-chaussée, et vue sur le quartier au dernier étage.

L’acceuillante propriétaire a pas mal voyager et parle anglais et portugais

Ouvert de 9h30 à 18h

Fermé le lundi

 

Un Dessert LocalChef au Travail à la Boulangerie Thanusingha

Kanom farang Kudee Jeen ce qui signifie le dessert de l’étranger de Kudee Jeen. Une spécialité du quartier, un gâteau moelleux, œufs (de cane), sucre et de la farine de blé, pas de levure chimique, avec des raisins sec, ou du melon, pomme, kaki, un héritage Sino-portugais qui daterai de la période d’Ayutthaya. J’en ai acheter pour mon petit dej.

Kudee Jeen Gâteau Traditionnellement consommés le lendemain de Noël, fabriqués à la main tous les jours dans les trois boulangeries du quartier. La plus connue est Thanusingha, où la même famille fait ces gâteaux depuis cinq générations. Vous en trouverez aussi parfois sur certains marchés à Bangkok, notament le Or Tor Kor in Chatuchak. Autres desserts hérité des Portugais, les tartes à la crème anglaise, foi thong (jaune d’œufs “effiloché” trempé dans du sirop de sucre blanc) sangkhaya fak thong (potiron à la crème de noix de coco), thong muan, signifie « or roulé  » similaire à la pirouline américaine. En raison de son nom et symbolique du désir et de richesse, les thaïlandais l’offre souvent en cadeau. Mais les Portugais n’ont pas uniquement apporté que du sucré, ils ont aussi introduit un important ingrédient dans la cuisine Thaï, le piment.

le mot pain « pangue » en Thaï vient du portugais pão, mot complet « khanom pangue » khanom signifie dessert, encas

Wat PrayoonChedi du Wat Prayoon

Construit en 1828 le Wat Prayoonwongsawat, le temple aux tortues et au chedi blanc haut de 60m, un musée ou sont présentés des statues de bouddha trouvées à l’intérieur du chedi, et d’où vous pouvez accéder par un escalier, vue sur le quartier et au-delà. Pour se détendre il y a le jardin artificiel avec un étang, montagne miniature et des tortues.

Pont du MemorialSitué à côté du pont-levis du Mémorial dont la construction a commencé en 1929 et a été inauguré en 1932. Construit pour commémorer le 150ème anniversaire de la dynastie Chakri, fut nommé Phutthayotfa Chulalok (Rama I) premier roi de la dynastie. Il est plus communément appelé Saphan Phut (Pont du Bouddha).

Trois mosquéesMosquée Bang Luang

Bang Luang Mosquée construite au début de la période Rattanakosin par un marchand musulman nommé « To Yi”. Située un peu à l’extérieur du quartier, vous devrez vous rendre sur la rue Amarin, la traverser et vous engouffrer dans une petite ruelle soi 7. Je pense que la promenade dans ces très calmes étroites allées le long d’un canal est sympa, moi j’aime bien. Suivre les flèches jaune.

Ton Son est une petite mosquée, considérée comme la plus ancienne de Bangkok et de Thaïlande, remonte à l’époque d’Ayutthaya. En allant au Wat Arun, à gauche après avoir traversé le pont de la rue Amarin.

Mosquée Goowatin Islam

Un marchand persan immigré au Siam au 17ème siècle crèa son commerce à Ayutthaya ou il établi les fondations de la Maison de Bunnag qui rapidement gagna la faveur de la famille royale. Lorsque la capitale fut transférée à Thonburi la famille se convertit au bouddhisme et continua à servir le royaume. Au 19eme siècle, un descendant de la famille au nom de Tat Bunnag devint d’abord page, puis régent, puis propriétaire de la terre au bord de la rivière où se tenait un entrepôt. Quand des commerçants indiens arrivèrent à l’époque de Rama IV (représenté dans le film Le Roi et moi) il leur laissa la propriété pour l’utiliser comme mosquée. Ils devinrent rapidement de précieux traducteurs pour l’entreprise Bunnag, parmi eux se trouvait Ali Bai Nana, qui est devenu un homme d’affaires de renom, c’est lui qui a lancé l’empire des affaires de Nana. Son frère (Tish Bunnag) Somdet Chao Chao Phraya Borom Maha Prayurawongse (Tish Bunnag), qui deviendra Somdet Chao Phraya (titre le plus élevé que la noblesse puisse atteindre), dédia sa plantation pour la construction d’un temple royal, le Wat Prayoonwongsawat. Pour mieux se rendre compte de l’importance de la famille Nana, souvenez vous quand vous serez sur Sukhumvit Soi 4 connu comme Soi Nana, la station BTS Nana, ou Soi Nana dans chinatown, noms dus à leurs nombreuses entreprises et propriétés foncières dans ces quartiers.

Sanctuaire Gong Wu Gong Wu Sanctuaire

J’ai rapidement jeté un coup d’oeil à la mosquée et à quelques pas je me suis rendu dans ce sanctuaire âgé presque de 300 ans, construit vers la fin de la période d’ Ayutthaya. Gong Wu était un chef de guerre connu pour son courage et son honnêteté. Souvent représenté comme une divinité au visage rouge, dieu de la guerre et de la fidélité dans les anciennes croyances chinoises. Certains le considèrent comme le Dieu de la richesse et d’autres comme le Dieu de la victoire. Temple très coloré.

Se Détentre au Bord du Chao Phraya dans le Café de la "maison de mes grands-parents"La porte adjacente au temple, se trouve le “my grand parent’s house” café dans un cadre sympa, parfait pour se relaxer et prendre un verre le long du Chao Phraya.

Pour vous y rendre, à la sortie du temple Payoon aller à gauche, passer sous le pont du Mémorial et à environ 200 mètres prendre le Soi menant à la mosquée Goowatin Islam.

A côté du sanctuaire, vous pouvez également visiter le parc commémoratif de la Princess Mère.

Comment Aller à Kudee Jeen

Si vous avez deja utiliser le bateau express sur le Chao Phraya, vous aurez surement remarquer le dominant dôme ocre rouge de l’église Santa Cruz, de ce quartier parfois épelé Kudee chin, Kudi chin ou Kadi Chin

Le plus direct est de prendre le ferry (6 baht) au centre commercial Yodpiman situé à la station MRT Sanam Chai, sortie 5, ensuite dirigez vous vers le Chao Phraya, traverser le pont et entrer dans le café où vous verrez le petit bureau de la billetterie. Quelques minutes de traversée jusqu’au ponton du Wat Kalyanamit.

Traversez le pont du Mémorial, vous arriverez tout près du Wat Prayoon et sanctuaire Gong Wu

MRT Blue Line

Kudee Jeen est rester longtemps un quartier méconnu des touristes, même si encore aujourd’hui ils se font rare cela change progressivement. Pour ceux qui aiment marcher, la ligne bleue MRT qui vient de s’ouvrir n’est pas très loin, 40 minutes environ. Le nom de la station est Itsaraphap, et vous devrez marcher le long de la route du même nom jusqu’à la rue Thetsaban 2 et ensuite Arun Amarin 5, traversez la rue Amarin, l’église Santa Cruz est à 5 minutes. Vous pouvez également vous rendre au Wat Arun depuis cette station.

Wat Prichaya Yatikiram WorawihanPrangs du Wat Yatikiram Worawihan

Si vous êtes venu en ferry à Kudee Jeen et qu’il vous reste du temps, après vous êtes relaxer à « my grandparents’ house » vous pouvez rejoindre la station MRT Itsaraphap. Retournez sur la route « dallée » où vous verrez le Wat Pitchaya Yatikiram Worawihan, à quelques minutes de marche.

En dehors des sentiers touristique, temple paisibles, et belles prangs construites par Tag Bunnag pour contenir les cendres de la famille. Vous devrez monter quelques marches pentues pour visiter l’intérieur du grand prang central où se trouvent quatre images de Bouddha regardant dans chacune des quatre directions cardinales.

De là sortir à l’arrière du temple, prendre le Soi sur la droite qui vous emmènera à la très animée rue Itsaraphap, la remontez (à droite) jusqu’à la station du MRT. Environ 20 Minutes à 1/2 heure de marche.

Le Pape Francois en Thaïlande

Apres Jean-Paul II en 1984, le pape Francois a effectuer une visite de quatre jours du 20 au 23 Novembre 2019.

Thonburi, le Wat Arun (à 1km), les khlongs, une visite de ce ccôté du Chao Phraya serait incomplete sans avoir explorer ce charmant et historique quartier.

carte de Kudee Jeen

J’espère que cela vous sera utile pour planifier votre prochain voyage à Bangkok. Si vous avez des questions, je me ferai un plaisir de vous aider.

Vos messages d’encouragements et commentaires sont toujours les bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *